sur la route 1 / performances

 Le fil d’Ariane, par Walter Benjamin.

« Pour approcher de plus près l’énigme du bonheur, de l’ivresse, on devrait songer au fil d’Ariane. Quel plaisir dans le simple acte de dévider une pelote. Et ce plaisir est très profondément apparenté au plaisir de l’ivresse et au plaisir de créer. Nous avançons: mais nous ne découvrons pas seulement alors les méandres de la caverne où nous nous risquons, mais nous ne jouissons de ce bonheur de découvrir, qu’en raison de cette autre félicité rythmique qu’on prend à dévider une pelote. »

in Images de pensées– article hachich à Marseille

 

 

 

 

Auteur : Caroline Delaporte

dessin, films, performances