Eva, des lampes et des grillons

 

Un film improvisé en Super 8, tourné d’un seul souffle une nuit du nouvel an: plongée  dans l’univers aquatique de la fête.

 Chaleur, buée, musiques, paroles légères, ivresse. Dehors, le froid, les battements de la mer inquiète et les pluies tenaces de Bretagne. Continuer la lecture de « Eva, des lampes et des grillons »

Pologne

Agnieszka Rajca, violoniste, traverse et retrouve Cracovie à l’occasion d’un concert qu’elle y donne.

Elle s’offre à la caméra, rejoue la rupture de son départ, le choix d’être musicienne avec ce que cela contient de fougue, de divagation et de discipline. De son histoire la musique surgit, creuse le temps comme pour le retourner, l’aérer. Continuer la lecture de « Pologne »

Madame Bernard

Nous sommes à Marseille un jour d’hiver. Le mistral fait chanter les volets, les gonds, les espagnolettes.

Les tuyaux de cheminée jouent des airs de flûte. La rue venteuse voit passer des bolides en carton, elle est aussi le lieu des fausses connivences, des prémonitions. Tout semble inviter Madame Bernard à des explorations… Continuer la lecture de « Madame Bernard »

NAÏADES femmes de l’eau

 

*NAIADES féminin pluriel Mythologie espèce de nymphes ou divinités payennes que l’on croyoit présider aux fontaines & aux rivières.
 
une fantasmagorie video

Dans ce film je dessine avec un élément fluide: l’eau. Cet élément qui est ancien est ressenti comme une permanence en mouvement, comme un présent qui ne finirait pas… chaque moment est vécu pour lui-même. Une temporalité liée à l’enfance? 

Dans ce film/installation – chaque séquence est un morceau autonome – plusieurs acteurs/actrices interprètent la Naïade, d’autres sont simplement elles-même, d’autres jouent des personnages: journaliste, pêcheur.

 Des instruments anciens : la chiffonnette, le luth , présents au son et à l’image, seront les vaisseaux sonores qui nous transportent vers le moyen-âge.

_

Continuer la lecture de « NAÏADES femmes de l’eau »