Eva, des lampes et des grillons

 

Un film improvisé en Super 8, tourné d’un seul souffle une nuit du nouvel an: plongée  dans l’univers aquatique de la fête.

 Chaleur, buée, musiques, paroles légères, ivresse. Dehors, le froid, les battements de la mer inquiète et les pluies tenaces de Bretagne. Continuer la lecture de « Eva, des lampes et des grillons »

Pologne

Agnieszka Rajca, violoniste, traverse et retrouve Cracovie à l’occasion d’un concert qu’elle y donne.

Elle s’offre à la caméra, rejoue la rupture de son départ, le choix d’être musicienne avec ce que cela contient de fougue, de divagation et de discipline. De son histoire la musique surgit, creuse le temps comme pour le retourner, l’aérer. Continuer la lecture de « Pologne »

Madame Bernard

 

Nous sommes à Marseille un jour d’hiver. Le mistral fait chanter les volets, les gonds, les espagnolettes.

Les tuyaux de cheminée jouent des airs de flûte. La rue venteuse voit passer des bolides en carton, elle est aussi le lieu des fausses connivences, des prémonitions. Tout semble inviter Madame Bernard à des explorations…

 

teaser_bernard from caroline delaporte on Vimeo.

 

Continuer la lecture de « Madame Bernard »

NAÏADE la femme de l’eau

 

*NAIADES féminin pluriel Mythologie espèce de nymphes ou divinités payennes que l’on croyoit présider aux fontaines & aux rivières.
 
une fantasmagorie video

_

__________________________________________

CHEMINEMENT ET REPéRAGES

 
Sortie de l’eau
éblouie
souffle coupé
aucune faculté d’accueillir, de relier
inerte, inêtre, inapte à la vie terrestre
 
 
 
___________________________________________
Deux journalistes d’une télé locale partent à la recherche d’un gros poisson, « de la taille d’un être humain? » aperçu sur les bords du Cher.
 

Naïade- La journaliste from caroline delaporte on Vimeo.

 ________________________________________________________

« Rentrez le bois , chauffez le four

Dormez la belle , il n’est encore jour »

La chiffonnette, instrument ancien proche de la vielle, me fait l’effet d’un vaisseau sonore, d’une fusée sensorielle vers notre passé.

Mes tantes , musiciennes, interprètent une version de « La claire fontaine »

   

 

Synopsis

La question que je voudrai poser dans ce film : quel rapport l’humain crée-il, avec l’autre, le Vivant, la bête ?

Dans ce film/installation – chaque séquence formant les morceaux d’une narration éclatée – plusieurs personnages rencontrent la Naïade, (gendarme, journaliste, pêcheur, enfant…) et répondent à cette question.

 

fiche technique

Diffusion: alternée, sur plusieurs écrans, la boucle est d’une durée de 30 à 40mn 

Format image: Super 8 mm/16 mm, video HD
Format de Diffusion: Num HD 

Equipe technique et artistique:
Image- Fabrice Coppin /Caroline Delaporte 
Prise de son – Ingrid Boudin/Chantal Arazar
Composition sonore – Julie Karabeguian 
Costumes – Coline Ange 
Naïade – Zoe Thimmonier/Caroline Delaporte
Journalistes: Florence Imbaut/Alexandra Bussy
 
 

Co-production: Bandits-Mages (Bourges), la Région Centre Val de Loire,  la Carrosserie Mesnier (St Amand Montrond), Le Collectif (Chateauneuf/Cher) L’Association du Paysage (Menetou Ratel)