historique performances / 1985-98

Eloge de la camelote par Bruno Schulz

« Le demiurge était amoureux de matériaux solides, compliqués et raffinés: nous donnons, nous, la préférence à la camelote (…) Nous aimons ses dissonances, ses résistances, sa maladresse mal dégrossie. »

in Traité des mannequins Paris, Juilliard, Les lettres nouvelles 15

Bernard et Fantazio

1998- camera Marie-Jo Pétropavlowsky

Continuer la lecture de « historique performances / 1985-98 »